Traité élémentaire de mécanique, adopté dans l'instruction publique

Front Cover
Chez Bernard, 1807 - Mechanics - 509 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

Google books are useless and a waste of space. Why? Because the idiots who do the scanning have brains the size of pickled walnuts and do not unfold and scan the plates. And this book is utterly worthless without the plates. I do not know why Google bothers with such rubbish.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 11 - Q simultanément appliquées à un point matériel (A) , et dirigées d'une manière quelconque , est représentée en grandeur et en direction par la diagonale du parallélogramme construit sur ces deux forces. COROLLAIRE I.
Page 2 - UN point en repos, ne peut se donner aucun mouvement; puisqu'il ne renferme pas en soi, de raison pour se mouvoir dans un sens plutôt que dans un autre. Lorsqu'il est sollicité par une force quelconque et ensuite abandonné à lui-même, il se meut constamment d'une manière uniforme dans la direction de cette force , s'il n'éprouve aucune résistance; c'est-à-dire, qu'à chaque instant, sa force et la direction de son mouvement sont les mêmes.
Page 163 - Deux surfaces de mêfne nature éprouvent un frottement plus grand que deux surfaces de matières différentes également polies. C'est pour cela qu'on fait rouler les essieux , qui sont d'acier , dans des boîtes de cuivre. 4°- Le frottement ne, dépend pas de l'étendue des surfaces en contact , le poids du corps restant le même.
Page 391 - Ir est un fil de laiton , qui porte à son extrémité une petite cuvette A. Cette tige est marquée , vers son milieu , d'un trait b fait avec la lime. La partie inférieure tient suspendu un cône renversé EG , concave à l'endroit de sa base , et lesté en dedans avec du plomb. Le poids de l'instrument doit être tel , que quand on plonge celui-ci dans l'eau pour l'abandonner ensuite à lui-même , une partie du tube surnage (**)• La cuvette qui termine la tige, et qui a la forme d'une calotte...
Page 7 - Y de toutes ces forces est égale à l'excès de la somme de celles qui agissent dans un sens, sur la somme de celles qui agissent dans...
Page 507 - De la distribution des maisons de plaisance et de la décoration des édifices en général ». Paris, 1737.
Page 295 - M') : donc dans le changement brusque qui s'opère par le choc de-i corps durs , la partie de la force vive qui est détruite , est précisément celle qui résulterait de la vitesse perdue par chaque corps. Ce théorème est dû à Carnot qui l'a étendu à un nombre quelconque de corps. Dans le cas ' d'équilibre , la force vive est entièrement détruite. 6°.
Page 31 - ... égal à la somme des momens des forces qui tendent à faire tourner dans le même sens qu'elle, moins la somme des momens des forces qui tendent à faire tourner en sens contraire. Pour fixer les idées , supposons que les trois premières forces P, P', P", tendent à faire tourner dans un même sens, et toutes les autres dans un sens opposé.
Page 146 - Ainsi ^ en général , dans l'équilibre de la vis , la puissance est à la résistance , comme le pas de la vis est à la circonférence que la puissance tend à décrire.

Bibliographic information