Etudes biographiques pour servir à l'histoire des sciences ...: sér. Chimistes

Front Cover
V. Masson, 1857 - Alchemy - 408 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 38 - Discours admirables de la nature des eaux et fontaines, tant naturelles qu'artificielles, des métaux, des sels et salines, des pierres, des terres, du feu et des émaux; avec plusieurs autres excellents secrets des choses naturelles.
Page 78 - Observations de plusieurs singularitez et choses mémorables trouvées en Grèce, Asie, Judée, Egypte, Arabie et autres pays estranges.
Page 256 - Prenez garde, M. de La Fontaine, vous avez mis un de « vos bas à l'envers; » ce qui d'ailleurs était vrai.
Page 253 - Il avait une si grande habitude à s'aliéner la tête que les objets extérieurs n'existaient pas pour lui. Il se démenait comme un énergumène en parlant sur sa chaise, se renversait, se cognait, donnait des coups de pied à son voisin , lui déchirait ses manchettes sans en rien savoir. Un jour, se trouvant dans un cercle où il y avait plusieurs dames, et parlant avec sa vivacité ordinaire, il défait sa jarretière, tire son bas sur son soulier, se gratte la jambe pendant quelque temps de...
Page 224 - Cours de Chimie contenant la manière de faire les opérations qui sont en usage dans la médecine, par une méthode facile ; avec des raisonnements sur chaque opération , pour l'instruction de ceux qui veulent s'appliquer à cette science. (3) Paris, 1677, 1679, 1682, 1683, 1687, 1690, 1696, 1697, 1698, 1701, 1713, 1730, in-8°.
Page 252 - Mais ceci est un de mes arcanes que je ne dis à personne; » et c'était précisément ce qu'il venait de révéler à tout le monde. Lorsque , plus tard , on venait à parler devant...
Page 61 - Mais encores en ce faisant je commettois une faute plus lourde que la susdite : car en mettant les pièces de mes espreuves dedans le fourneau, je les arrangeois sans considération; de sorte que les matières eussent esté les meilleures du monde et le feu le mieux à propos, il étoit impossible de rien faire de bon.
Page 28 - Moyen de devenir riche, et la manière véritable par laquelle tous les hommes de la France pourront apprendre à multiplier et augmenter leurs...
Page 64 - Les autres disoyent que je cherchois à faire la fausse monnoye, qui estoit un mal qui me faisoit seicher sur les pieds; et m'en allois par les rues tout baissé, comme un homme honteux : j'estois endetté en plusieurs lieux, et avois ordinairement deux enfans aux nourrices, ne pouvant payer leurs salaires.
Page 69 - ... avoir longuement travaillé je voyois mon labeur perdu. Or en me retirant ainsi souillé et trempé, je trouvois en ma chambre une seconde persécution pire que la première, qui me fait à présent esmerveiller que je ne suis consumé de tristesse.

Bibliographic information