Page images
PDF
EPUB

On confond tes terms anciens, différement éloignés du berceau du monde;

& fi on leur fait grace de la ftupiditè, on n'y voit qu'ignorance & ténebres. Mais l'ignorance est en nous, qui les connaisons mal.

Lett. sur l'orig. des Sciences: addressées

a M. Voltaire par M. Bailly.

Les Orientaux avouent que les noms de Gog & de Magog, de Gin & de

Magin, de Tchin & de Matchin, sont synonymes. Tchin est le mot oriental dont nous avons fait le nom de la Chine.

Lett. sur l'Atlantide de Platon. par M. Bailly.

Les langues bien connues, bien étudiées peuvent donc revélér l'origine des

peuples, leur parenté, les païs qu'ils ont habités, la terme des connaisfances où ils font arrivés & le degré de maturité de leur esprit.

On peut regarder les peuples de la Grece & de l'Italie comme les descendans

des Pheniciens & des Phrygiens : mais les peuples du Nord, quì parlaient I'IRLANDOIS & le Runique, avaient donc une origine commune avec les PHENICIENS.

Les peuples en voiageant n'ont point changé de nom, ni d'idées: ils ont

imposé à des païs nouveaux des noms anciens, des noms familiers & chers. Le present est le fils du pafsè, il lui ressemble : ce que nous lisons de ces anciens tems eft l'histoire de nos fondations en Amerique où nous avons transporté la France, l'Angleterre & l'Espagne.

Il ne faut pas entreprendre de lever entierement le voile d' l'antiquité ; ce

voile est charge du poids de tant de fiecles, il faut tant d'efforts pour en soulever une partie ; c'est bien assez d'appercevoir quelque chose.

(Ibid.)

[blocks in formation]

ERUTA VISCERIBUS TERRÆ EST NOTITIA TANDEM
VERI, PARTE BREVIS VITÆ, UNIUSQUE LABORE ;
AT QUANTUM POTERIT MULTORUM VINCERE CURA.

O! UTINAM POSSIM NERVOSUM CONDERE CARMEN, HECCE NOVA-ALLICIENS STUDIOSUM INHIARE REPERTA LECTOREM, MERITÒ LAUDETUR UT INSULA IERNE.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
« PreviousContinue »