Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

DICTIONNAIRE

HISTORIQUE ET BIBLIOGRAPHIQUE,

ABRÉGÉ
DES PERSONNAGES ILLUSTRES, CÉLÈBRES OU FAMEUX

DE TOUS LES SIÈCLES ET DE TOUS LES PAYS DU MONDE,

AVEC LES DIEUX ET LES HÉROS DE LA MYTHOLOGIE;

Par L. G. PEIGNOT,

ET AUTRES GENS DE LETTRES.

Cet ouvrage , entièrement neuf, contient le Précis historique de la Vie des Souve-

RAINS DE TOUTES LES Nations, des CHEFS DE TOUTES LES RELIGIONS ET DE TOUTES LES
SECTBS ANCIENNES ET MODERNES ; DES AGRONOMES; ANTIQUAIRBS; ArcuiteCTES; AR-
TISTES EN TOUS GENRES; AUTEURS DRAMATIQUES; A UTEURS ÉPISTOLAIRUS ; BIBLIOGRAPHES;
BIOGRAPHES; GRANDS CAPITAINES ; CHIRURGIENS; DESSINATEURS, PEINTRES; GRAVEURS
Er Sculpteurs; ÉCONOMISTES; ÉCRIVAINS SUR L’ABT MILITAIRE; FINANCIERS; FONDEURS
EN CARACTÈRES ; GÉOGRÁPABS; GRAMMAIRIENS ET GLOSSOGRAPEKS; Hommes D'ÉTAT;
IMPRIMBORS ET LIBRAIRES ; JUBISCONSULTES ; LÉGISLATEUBS; MATUẤMATICIENS; Mấ-
CANICIENS; MédeCINS; MusicienS; NATURALISTES; ORIENTALISTES; PuiLOLOGUES ,
COMMENTATBURS, TRADUCTEURS, LITTÉRATBURS ET POLYGRAPUES; PHILOSOPHES ET
MORALISTES ; Poères, PolitiqueS DIPLOMATES; PRÉDICATEURS; Ruśtkuas; Ro-
NANCIEBS; SS. Pères, Docteuas de L'ÉGLISE, et autres Écrivaius ccclisiastiques;
DES VOYAGEURS; enfin, de tous ceux qui se sont fait remarquer par leurs écrits,
leurs inventions, leurs découvertes, leurs erreurs, leurs vices, Icurs crimes , elc.

A PARIS,
Chez HAUT-COEUR et GAYET j', Libraires, rue Dauphine, no 20.

Z roll

Рго

BIOGRAPHIQUE ET BIBLIOGRAPHIQUE,

PORTATIF.

CASA

CASA

Casali (Jean-Baptiste), skv. antiq. len 1620, se ft ecclésiastique. Clée romain du 19e s. Ses ouv. sont: De pro- ment X lui donna la pourpre, et lui con fanis et sacris veterum ritibus, Rome, fia les affaires les plus importantes. In1644 et 1645, 2 vol. in-4°, Francf., 1681; (nocent XII le nomma biblioth, du Vaz De veteribus sacris Christianorum ri- tican. Il fonda la biblioth. publique des tibus explanatio, Rome, 1647, in-fol., Dominic. du couvent de la Minerve. fig.; De ritibus veterum Egyptiorum, Casanate m. en 1700.--Casanate (MarcRome, 1644, in-4°, Francf.,

1681,"in-4o; Ant. Alegre de), carme d'Aragon, m. De urbis ac romani olim imperii splen- en 1658 , aut. du Paradis de la gloine dore, Rome, 1650, in-fol.; De ritu du Carnel, Lyon, 1639, in-fol. nupliarum veterum; De tragedia et CASANOYA (Marc-Antoine), poète comediá; De tricliniis , convivis et latin de Rome, m. en 1527, s'est disbesseris veterum ; De thermis ; De in- tingué dans le genre épigrammatique. signibus, etc.; On trouve cinq de ses On trouve ses poésies dans les Deliciæ Dissertations, dans les Antiquilés de poetarum Italorum. Gronovius, tomes 8 et 9.

CASANOVA (François), peintre de CASALI (Jean-Vincent), frère ser. batailles et de paysages, né à Londres, vite, né à Florence en 1539, fut archit. fen 1730, d'une famille italienne , vint se et sculpt. Il exerça ses talens en Italie, fizer à Paris, et fut reçu membre de Vacad. en France, en Espagne et en Portugal, de peint. A l'époque de la révols, il se' et m. à Coïmbre en 1593.

retira à Vienne en Autriche, mi à Brühlin CASALINA (Lucie), née à Bologne près de Vienne, en 1805. en 1677, se distingua dans la peinture ,

CASANUOVA (Antoine ), martyr et se maria à Felix Torelli, un des meil de la piété filiale, qui, revêtu en serleurs peintres de cette ville.

vante , pénétra dans la prison de son CASALPIN (André), méd., né à de San Pietro, et tombé au pouvoir des

père Léonard de Casanudva, partisan Arrezo en Italie et m. à Rome en 1583. Génois; it changea d'habits avec lui , Il a écrit : Quæstionum peripateticarum libri Venetiis , 1591, in-49 resta à sa place , et fut pendu par les feDe plantis libri XVI, Florentiæ, 1583,

roces Génois. Son père, qui s'était évadé, ; augm. d'un Appendix ad libros vengea sa mort en ravageant les posses

sions de ses bourreaux. de plantis; De Metallicis libri III, Romæ, 1596, in-4o; Ars medica , Ro- né à Gênes en 1676, m. à Florence en

CASAREGI (Jean-Barth. Stanislas, 1601, 1602, 1603, 3 vol. in-12.

1755, fut memb. des acad. Florentine CASALS (Guillaume-Pierre-de ), et de la Crusca , et laissa la traduct. en troubadour du 13° s. aut., de 12 pièces de vers toscaus du poème de Sannazar:

De

partu virginis et des Proverbes de SaCASANATE (Jérôme), né à Naples f'lomon.

Tom. I. 2e partie. M120922

in-4°;

mæ,

poésies.

[ocr errors][ocr errors][merged small]

CASAS (Barth.de Las), évêque des homme très-instruit, né en 1722, eta Cliapå, né à Séville en 1474, s'est rendu dans sa patrie en 1804. Il s'adonna parimmortel pår ses démarches à la cour ticulièrement à l'étude de la juri spr., et d'Espagne, en faveur des malheureux surtout à celle de l'histoire et des vieilles Indiens opprimés par des concitoyens, chartes. Il a composé en ce genre quelet par son traité intitulé : Brevissimaques écrits pleins d'érudition, qui sont relacion de la destruccion de las Indias, restés dans son portefeuille ; le seul con1552, in-4o. Il laissa inédite ume His-nu par l'impression est une dissertation toire générale des Indes. On lui doiten- de 297 pag. intit. : Dell'origine delle rore un traité sur cette question : Si les auguste case d'Austria e di Lorena, rois ou les princes peuvent, en cons- Milan , in-8°, 1792. cience, par quelque droit ou en vertu CASAUBON (Isaac), né en 1559, de quelque tilre, aliéner de la couronne à Genève, prof. les b.-lett. dans sa paleurs ciloyens et leurs sujets, et les trie, et ensuite la langue grecque à Paris.. soumettre à la dominalion de quelques Henri IV lui confia le garde de sa bibliot. seigneurs particuliers. 1625, in-4°. Après la m. de ce prince, il passa en Après s'être signalé pendant 50 ans en Angl., et y m, en 1614. On a de lui : Amérique par un zèle infatigable et par De Satiricá Græcorumpoesiet Romatoutes les vertus épiscopales, Las Casas norum saly libri duo ; Exercitations revint en Espagne en 1551, et m. à surles Annales de Baronius; Lettres; Madrid en 1566.

Commentaires sur plusieurs auteurs CASAS (Pons de Las-Cases, ou Las), anciens, etc.

Casanbon (Méric), son seignenr de Belvèze en Languedoc, fut fils, né à Genève en 1599; chan, de Capun des ornemens de la chevalerie sous torbery., m. en 1671. On lui doit des le règne de François Jer; on l'appelait le Commentaires sur plusieurs auteurs urai cheyalier, la fleur de noble fa-anciens ; un Traité des langues hébražmille. Il eut part aux batailles d'Italie, que et saxonne ; une Défense de son et eut, à la façon du temps, trois com- père contre ceux qui lui imputaient un hatş singuliers dont il sortit vainqueur. Traité de l'origine de l'idolátrie, et Il men 1581, âgé de 86 ans, eţ: Treatise concerning enthusiasmes..

CASAS ( Christophe de Las), né à CASAUX (Charles de), consul de Séville, m. en 1576, pour avoir pris mal Marseille , vaulut livrer cette ville au à propos une dose de manne. Il a publie: roi d'Espagne , et fut tué par un bourVocabulaire des deux langues; ita- geois en 1596. lienne él espagnole-Venise, 1576, CASAUX (Charles, marquis de), in-8°, Venise, 1594 , avec des additions membre de la Société royale de Londres de Camillo-Camili; une Traduction et de celle d'agriculture de Florence. espagnole de Solin, Seville, 1573, in-4. Après un long séjour dans l'ile de Gre

Casas (Gonzalve de Las ), habit. du nade , où il était propriétaire, il revint Mexique dans le 160 s., prenait le titre en France., se fixa à Paris en 1788 jusde seigneur de la province ou nation de qu'en 1791, passa à Londres en 1792, Zanguiita. On a'de lui. Arle para criar où il m. en 1796, dans un âge avancé. seda en Nueva Espána, Grenade, r581,Il s'était beaucoup occupé de la culture in-8°, réimpr. avec les traités de Her- de la canne à sucre, et il a donné : rera et autres sur l'agriculture , Madrid, Système de la petile culture des cannes 1620, in- fol.; les ouv, suiv., qui sont à sucre, Londres, 1779, in-4°, Paris, restés m. ss. : Tratado della guerra de sous le titre de Traité, du sucre, 1789, los Chichimecos et defensa de con- in-12, par Le Breton. Casaux donna une qutslas y conquistadores de las Indias édition augmentée et perfectionnée, avec occidentales:

ce titre : Essai sur l'art de cultiver la CASATI (Paul), jés: ne à Plaisance canne et d'en extraire le sucre. Paris, en 1617, prof. à Rome les mathém, ci 1781, in-89. Il à encore donne des ConJa theolog. Il fut envoyé en Suède, a sidérations sur quelques parlies du la reine Christine , qu'il acheva de dé- méchanisme des sociétés , Londres, terminer à embrasser la religion catho- 1785- 1788,5 parties in-8°. On trouve Jique. Il'mà Parme eu 1707. On a de la liste des ouvrages de Casaux dans la Iuii plus. I'raités de physique et de France littéraire de M. Ersch. théologie. Sun 'Opticæ disputariones a CASCELLIUS, sav.

: jurisc. romain, été imprimé a Parme, '1705.

dont' Cicéron et Pline font l'éloge, et qui ÇASATI (Christophe), patricien mi- vécut jusqu'au temps d'Anguste. lanais, fils du comte Joseph Casati, CASE (Jean de la). voy. CASA,

3

« PreviousContinue »