Page images
PDF
EPUB

L'affirmative on peut prouver,
Même à n'en pouvoir pas douter;
Et je compte que ma lumière
Va rendre la chose assez claire.
Serments sont mots,

et mots du vent,
Pour lier trop faible instrument,
Et sont aux faits en consistance,
Comme l'ombre est à la substance,
Ergo, le serment doit céder
Comme vase le plus léger.
Bien que mon église et la vôtre
Diffèrent tant l'une de l'autre,
Que moines noirs et moines blancs , (56
Qui suivent ordres différents ,
Je veux pourtant vous reconnaître
Pour saint réformé, qui doit être
Participant à tous les biens (57)
Que saint réclame comme siens.
Or saint qui garde sa parole,
Ignore les droits de son rôle;
Hormis , je veux dire, quand c'est
Pour servir à son intérêt.
Car si , pour son profit, le diable
Peut dire chose véritable;
Je ne vois pas pourquoi les saints
Par leurs serments seraient contraints
De façon à ne pouvoir faire ,
Pour leur intérêt, le contraire ;

But to swear idly, and in vain,
Without self-interest or gain:
For breaking of an oath, and lying,
Is but a kind of self-denying,
A saint-like virtue, and from hence
Some have broke oaths by providence;
Some, to the glory of the Lord,
Perjur'd themselves, and broke their word;
And this the constant rule and practice
Of all our late apostles' acts is.
Was not the cause at first begun
With perjury, and carry'd on?
Was there an oath the godly took,
But in due time and place they broke?
Did we not bring our oaths in first,
Before our plate, to have them burst,
And cast in fitter models for
The present use of church and war?
Did not our worthies of the house,
Before they broke the peace, break vows?
For having freed us first from both
Th'allegiance and supremacy oath,
Did they not next compel the nation
To take and break the protestation?
To swear, and after to recant,

Ou, de privilége il jouit ,
Qui serait aux saints interdit;
C'est impiété de le dire.
La loi n'a pas voulu prescrire
De ne jurer absolument;
Mais jurer en vain, seulement,
Sans intérêt, sans avantage.
Car saint qui jure et se dégage,
Ne fait que se contrarier,
Façon de se mortifier.

Naguères gens de connaissance
L'ont bien fait par la providence; (58)
Et on l'a fait en plus d'un lieu,
Pour plus grande gloire de Dieu.
Ces pratiques, entre bien d'autres,
Sont actes des nouveaux apôtres.
Même, dès le commencement,
La cause fut-elle autrement, (59)
Que par parjures cimentée,
Et par parjures confirmée ?

Quels serments les saints ont-ils pris, Qu'en temps et lieu l'on n'ait remis Au creuset avec la vaisselle, Pour les refondre sur modèle Plus convenable à leur dessein, De pousser

la

guerre sans fin ? N'a-t-on pas vu les membres sages Rompre serments

leurs suffrages,

par

The solemn league and covenant?
To take th' engagement, and disclaim it,
Enforc'd by those who first did frame it?
Did they not swear, at first, to fight
For the king's safety and his right,
And after march'd to find him out,
And charg'd him home with horse and foot;
But yet still had the confidence
To swear it was in his defence ?
Did they not swear to live and die
With Essex, and straight laid him by?
If that were all, for some have swore
As false as they , if th’ did no more.
Did they not swear to maintain law,
In which that swearing made a flaw?
For protestant religion vow,
That did that vowing disallow?
For privilege of parliament,
In which that swearing made a rent?
And since, of all the three, not one
Is left in being, 'tis well known.
Did they not swear, in express words,
To prop and back the house of lords,
And after turn'd out the whole houseful
of peers, as dang’rous and unuseful?

i

Même avant de rompre la paix ?
Car après qu'ils eurent défait
Les serments de l'allégiance, (60)
Ils ont bien eu la conscience
D'imposer à la nation,
Puis rompre, protestation.
Faisant jurer d'une manière,
Et puis après tout le contraire,
Pour et contre le covenant. (61)
Ayant pris un engagement,
La chose fut abandonnée
Par qui l'avait imaginée.
On leur vit tous donner leur foi
D'aller se battre pour le roi : (62)
Et contre lui forces conduire
Bientôt après, pour le détruire;
Jurant contre la vérité,
Que c'était pour sa sûreté.
De servir Essex ils jurèrent, (63)
Et d'abord ils l'abandonnèrent.
Ce n'est pas tout, car bien des gens
Ont été plus loin, à mon sens;
Car ne vit-on

pas

loi jurée, Et, par ce serment,

violée ? Protestante religion N'admet, en aucune façon, Le veu qu'on fit pour la défendre; Et le serment que l'on fit prendre

« PreviousContinue »