Tableau historique et statistique de l'empire de Russie à la fin du dix-huitième siècle, Volume 2

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - ... et dans les autres par la crainte et par la nécessité où ils sont de veiller continuellement à leur sûreté. Quelles vues, quels desseins, quels projets peuvent avoir des esclaves sans âme, ou des relégués sans puissance? ramper ou fuir, et toujours exister d'une manière solitaire, ne rien édifier, ne rien produire, ne rien transmettre, et toujours languir dans la calamité, déchoir, se perpétuer sans se multiplier, perdre, en un mot, par la durée autant et plus qu'ils n'avaient...
Page 30 - ... naturels, et les perfectionner dans le repos en se réunissant en société durable. Les castors sont peut-être le seul exemple qui subsiste comme un ancien monument de cette espèce d'intelligence des brutes, qui...
Page 280 - Instruction pour la commission chargée de dresser le projet d'un nouveau Code de lois, Pétersbourg , 1765, in-8".; id. en français , latin, allemand et russe, i77<>,in-40.; en russe et eu grec vulgaire , in-8".
Page 29 - AUTANT l'homme s'est élevé au-dessus de l'état de nature, autant les animaux se sont abaissés audessous: soumis et réduits en servitude, ou traités comme rebelles et dispersés par la force, leurs sociétés se sont évanouies, leur industrie est devenue stérile, leurs...
Page 29 - ... individuelles, perfectionnées dans les uns par l'exemple, l'imitation, l'éducation, et dans les autres par la crainte et par la nécessité où ils sont de veiller continuellement à leur sûreté.
Page 230 - Les fours à blé (en russe ovin} sont des cabanes de bois, formées de poutres jointes ensemble ; on y pratique des ouvertures qui peuvent se fermer à volonté, et on place différentes traverses dans l'intérieur. On construit dans la terre, immédiatement à côté de la cabane, un poêle de maçonnerie, dont les soupiraux s'ouvrent dans la cabane : quand on veut faire sécher le grain , on suspend des gerbes aux traverses, et on entretient un feu doux dans le poêle, afin que la fumée entre...
Page 334 - Russie qu'ailleurs ; l'écorce sert à faire des corbeilles , des coffres, à couvrir des maisons, et celles des jeunes tilleuls fournit des millions de souliers tressés pour les paysans ; on scie le bois en planches, on en fait des bateaux, et on le brûle pour en tirer de la potasse ; les fleurs du tilleul sont une excellente nourriture pour les abeilles. « Le seigle d'hiver occupe les cultivateurs sur le plateau de préférence aux autres 'céréales. L'orge d'été et l'avoine sont les grains...
Page 230 - ... poêle, afin que la fumée entre dans la cabane; ce qui fait suer les gerbes : on fait sortir la vapeur par les ouvertures extérieures , que l'on peut ouvrir à volonté. La construction de ces fours varie selon les provinces, mais l'usage est toujours le même; il est d'une grande utilité' ; le blé devient à la vérité plus petit en se séchant ; mais cette opération le préserve des charançons, et il se conserve mieux en magasin. La culture du chanvre est la plus productive et la mieux...
Page 29 - ... perfectionnées dans les uns par l'exemple , l'imitation , l'éducation , et dans les autres par la crainte et par la nécessité où ils sont de veiller continuellement à leur sûreté. Quelles vues , quels desseins , quels projets peuvent avoir des esclaves sans...
Page 279 - Presque toutes les terre* payent leurs redevances en argent. Les maîtres, qui ne vivent point du tout, ou du moins rarement, dans leurs terres, taxent chaque paysan à un, deux et jusqu'à cinq roubles par tête, sans se mettre en peine, comment le paysan fait pour payer cet argent. § 270. Il serait très-nécessaire d'ordonner par une loi aux maîtres, de régler avec plus de discernement l'imposition des charges de leurs paysans, et d'une manière qui les éloignât moins de leur maison et de...

Bibliographic information