Études de philologie et de critique

Front Cover
Imprimerie de L'Académie impériale des sciences, 1843 - Literature - 372 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 14 - Quant à moi, effrayé des difficultés qui se multiplient, et convaincu de l'impossibilité presque démontrée que les langues aient pu naître et s'établir par des moyens purement humains, je laisse à qui voudra l'entreprendre la discussion de ce difficile probléme, lequel a été le plus nécessaire de la société déjà liée à l'institution des langues, ou des langues déjà inventées à l'établissement de la société.
Page 353 - Ici gît le prince de Ligne : II est tout de son long couché; Jadis il a beaucoup péché , Mais ce n'était pas à la ligne. Le marquis de Bonnay, mort pair de France , je crois...
Page 13 - Nouvelle difficulté pire encore que la précédente : car si les hommes ont eu besoin • de la parole pour apprendre à penser , ils ont eu bien plus besoin encore de savoir penser pour trouver l'art de la parole...
Page 14 - The Sanskrit language, whatever be its antiquity, is of a wonderful structure; more perfect than the Greek, more copious than the Latin, and more exquisitely refined than either, yet bearing to both of them a stronger affinity, both in the roots of verbs and in the forms of grammar, than could possibly have been produced by accident; so strong indeed, that no philologer could examine them all three, without believing them to have sprung from some common source which, perhaps, no longer exists...
Page 348 - Mais où donc avez- vous fait connaissance avec cet homme« là? je ne pense pas qu'il ait jamais soupé avec nous. » La grande, l'incurable, l'unique plaie que portait au cœur le prince de Ligne , c'était le souvenir de son fils Charles, tué à la retraite de Champagne. Cet homme si léger, si éprouvé par la vie , si habitué au malheur, vous l'eussiez vu , dix années après cette catastrophe , s'attendrir au nom de son fils chéri : on n'osait prononcer ce nom en sa présence , et quand...
Page 89 - ... ne nous est pas donné d'en suivre sans interruption la marche, depuis les premières révélations de la divinité jusqu'aux plus mystérieux égarements de la raison humaine; mais il n'est pas impossible de déterminer, par l'analogie des idées bien plus que par celle des mots, quelques époques principales, laissant ensuite à la réflexion à remplir les intervalles. L'histoire des idées philosophiques doit toujours se lier à celle des idées religieuses ; car la philosophie, livrée à...
Page 357 - ... Chanteloup , et il fut décidé que si le duc de Choiseul, l'ami intime de la princesse n'avait pas été chassé par la cabale du duc deLavauguyon, qui faisait croire au roi (notez bien, le roi tout court !) que M. de Choiseul avait empoisonné le Dauphin , il serait encore à la tête des affaires et la révolution avortait; nous n'épargnâmes ni les gens de robe , ni les parlements, ni surtout les encyclopédistes. Il fut fort question d'un coup de panier donné , dit-on , par la duchesse...
Page 78 - Gérés , mais seulement de son rapport direct avec le sujet que j'ai traité. Je n'ajouterai qu'une seule réflexion : l'étude de l'Antiquité n'est point une étude isolée ; toutes les fois qu'elle s'élève au-dessus de la lettre morte, cette noble science devient l'histoire de l'esprit humain. Non seulement elle s'adapte à tous les âges et à toutes les situations de la vie , mais elle ouvre encore un champ si vaste, que la pensée s'y fixe volontiers , et s'éloigne un moment des désastres...
Page 344 - L'uniforme militaire lui allait bien, et la croix de Marie-Thérèse s'entrelaçait noblement sur sa poitrine avec l'ordre de la Toison d'or. Il avait perdu une partie de ses biens dans les révolutions de la Belgique et mangé l'autre. D'une fortune immense, substituée en partie à son fils cadet , le prince de Ligne n'avait gardé qu'une modeste maison sur les remparts de Vienne , que par antiphrase on nommait l'hôtel de Ligne. Là se réunissait chaque soir son aimable famille , composée de...
Page 7 - Rien n'égale l'attention avec laquelle on écoute cet orateur; grands et petits, tous ont une passion extrême pour les narrations; le peuple même s'y livre dans son loisir : un voyageur qui arrive d'Europe n'est pas médiocrement surpris de voir les matelots se rassembler pendant le calme sur le...

Bibliographic information